Chargement...
Aller au contenu principal

Les fondateurs

Franz Wolfisberg père, après de nombreux apprentissages à l’étranger (Copenhague, Londres, Paris) s’installe à Carouge, en reprenant la boulangerie Thibaud, il développe son commerce aux côtés de son épouse Myrtha.Par...
Lire la suite

Notre histoire

Venu de Lucerne, François Wolfisberg père, jeune boulanger passionné, sillonne  l’Europe pour se perfectionner, glânant au passage des recettes danoises, françaises ou anglaises avant de s’installer à Carouge, la cité...
Lire la suite

Les 50 ans

Le 26 novembre 2011, pour fêter le cinquantenaire de la Maison Wolfisberg, une temple en chocolat de 3,8m de long, 1,2m de large et 2,7m de hauteur est fabriqué par...
Lire la suite

Une grande famille

Parents d’une famille de 7 enfants et à la tête aujourd’hui d’une grande Maison comprenant plus de 70 employés, 4 magasins et un laboratoire de production des plus modernes, la...
Lire la suite

De l’eau, du sel, des céréales locales du plateau suisse, quatre fours. Dans la chambre froide, le levain naturel vieux de 80 ans transmis par d’autres artisans passionnés. Le pain est une alchimie mystérieuse qui joue sur les températures, l’humidité, le temps de repos, le pétrin, la main.

Chaque soir dès minuit, heure des premiers pétrissages dans notre laboratoire carougeois, s’écrit une nouvelle page de cette histoire millénaire. Nous privilégions les fermentations lentes, essentielles au développement des arômes, aux qualités nutritives et à la digestibilité de nos produits, mais aussi à leur durée de conservation.

Pour nos pains signatures, tels le Marcel, la baguette de mon père ou le pain au levain naturel, l’élaboration se fait sur deux jours, avec plusieurs temps de repos.

La plupart de nos farines sont bises et complètes pour préserver l’essentiel des éléments du grain et son germe, hautement nutritifs.

Le Marcel est ainsi élaboré au levain naturel avec un mélange de farine complète, de seigle et mi-blanche, de graines de lin, tournesol et sésame et de malt torréfié, pour une petite note cacaotée… Autre produit phare, la baguette de mon père est produite en autolyse avec une très longue fermentation et l’ajout d’une quantité minimale de levure. Recette traditionnelle relancée récemment, les petits pains de Rolle sont confectionnés avec une pâte riche en beurre et en oeufs, du levain naturel, un peu sucre et de noisette râpée pour un goût brioché.

Le pain est aussi l’expression d’une terre, de racines et de semences, le lien entre les agriculteurs et les consommateurs. Comme l’essentiel de nos ingrédients en pâtisserie – lait, beurre, œufs, sucre et fruits suisses – nos farines sont aussi locales que possible : depuis plusieurs années, nous collaborons avec des agriculteurs de la région pour élaborer des pains 100% genevois.

A cette histoire de partage et de transmission s’ajoute un savoir faire précieux.

Après le pétrissage mécanique des miches et des baguettes, le pesage, le façonnage et l’enfournage se font à la main, selon un savoir-faire artisanal, pour un résultat qui n’est jamais 100% identique d’une fournée à l’autre.

Notre idée de ce métier ? Replacer le goût, la valeur nutritive et la santé au centre, grâce aux meilleurs ingrédients et à la passion des artisans.